22 Mars : Journée mondiale de l’eau, pourquoi faire ?

Demain, l’eau sera plus précieuse que le pétrole. C’est une ressource de plus en plus rare ! En 2017, un être humain sur quatre manque d’eau, ressent un stress hydrique. Il y a un siècle, il y avait 15.000 mètres cubes d’eau disponible par habitant de la planète et par an. En 2030, on ne sera plus qu’à 3.000 mètre cubes. Le minimum vital est à 1.800… La course contre la montre a commencé.  L’alternative viendra-t-elle des usines de désalement, du recyclage des eaux usées ? De la fonte des pôles, notamment de l’Arctique, le nouvel Eldorado du XXIème siècle ? Depuis l’espace, une ligne se dessine sur Terre, de l’Afrique du Nord au Proche Orient puis direction l’Inde et à la Chine du Nord-Est.
La « diagonale de la soif » inclut évidemment la Chine : un quart de la population mondiale avec seulement 8 % des ressources en eau. D’où les travaux pharaoniques pour acheminer l’eau, les vives tensions transfrontalières. La main-mise sur l’Afrique et bientôt les pôles ? Une « soif du pouvoir » qui laisse un goût de sècheresse dans la bouche.

Published byVoyelle

Thierry Colombié, auteur, documentaliste, consultant, scénariste
[ cinéma, édition, production, télévision, web ].

No Comments

Post a Comment